Oblog version 2.7
 
rechercher dans les articles

Sections

Tous les articles
Rubrique à brac [100]
Culture [100]
    » Culture générale [3]
    » Culture gay [28]
    » Ciné et télé [46]
    » Lectures [1]
    » Musique [9]
Gay [89]
    » Illustrations [37]
    » Evènements [14]
    » Sexualité [24]
Science et technologie [100]
    » Urbanisme [16]
    » Internet en général [18]
    » Blogs [33]
    » Google earth [24]
    » Informatique [3]
Sorties [94]
    » Montpellier [37]
    » France [22]
    » Etranger [30]
Opinions [91]
    » Politique [19]
    » Spiritualités [13]
    » Société [58]
Introspection [68]
 





-
Vous avez sélectionné les articles de la section Urbanisme
Supprimer cette sélection »

Archive

Ce blog, rédigé de juillet 2004 à février 2014 n'est plus mis à jour. Il constitue aujourd'hui le journal de bord d'une période passée de 10 ans.

Le 22 novembre 2009

» Voyage dans le temps à Montpellier

Mas_odysseum_2007.jpg
Un mas à Odysseum 1964-2007
L'agglomération de Montpellier diffuse une excellente application d'informations géographiques.
Delta propose maintenant les vues aériennes de 1964 et 1963 avec pour la dernière date, une résolution à l'échelle de la parcelle, donc très bonne mais en noir et blanc.
Pour télécharger Delta,: c'est ici
 
 

Le 03 avril 2008

» Vélo Toulouse

velo_toulouse.jpg
C'était un dimanche de mars ensoleillé. La ville de Toulouse interdit un dimanche par mois certaines rues de son centre aux voitures. Alors quel bonheur de prendre un vélo de de flâner à deux roues dans la ville rose ! C'est une autre ville, débarrassée des voitures, les rues retrouvent leur tranquillité ancienne et les promeneurs découvrent les façades, les cours cachées et la douceur de la cité.
Je suis heureux que Toulouse développe peu à peu les accès aux moyens de transport doux, donc aux vélos en particulier. La rue Alsace Lorraine est transformée, un peu modestement, mais les quelques mètres fermés aux voitures constituent bien un progrès. Mais il reste encore beaucoup à faire, par exemple créer de vrais pistes cyclables du coté de Pate d'Oie par exemple, ou pour le moment, les vélos doivent de contenter de partager le trottoir avec les piètons.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Science et technologie » Urbanisme
img1 fichier imgAjouter un commentaire
 

Le 13 novembre 2007

» Le triangle, Montpellier 1970

triangle70b.jpg
Le triangle, Montpellier
A Montpellier comme dans la plupart des cités françaises, la ville a subi dans les années 60 et 70 les blessures de l'architecture. Pourtant, l'immeuble du Triangle est une des rares réalisations presque réussie de cette époque. La masse imposante de l'édifice marque le passage de la ville ancienne à la ville nouvelle. la liaison est brutale, immédiate. La libération de terrains militaires jouxtant la place de la Comédie a apporté des espaces libres au pied de la ville. En complément du démantèlement de la zone militaire, la démolition de la gare de la Comédie d'où partait le petit train de Palavas avait déjà imposé la modification urbaine du secteur.
Bien avant l'extension de la ville nouvelle vers le Lez et au-delà par le quartier Antigone, les travaux des années 70 ont débuté par l'idée ambitieuse et du maire de l'époque,François Delmas, de transformer Montpellier en important sa vison de la ville moderne, c'est à dire la ville américaine. La négation de la réalité de nos villes, grandies au cours de plusieurs siècles remplacée par l'utopie de la ville spontanée du nouveau monde a donné naissance à des monstres, prenez pour exemple de quartier Montparnasse à Paris.
Le bâtiment du Triangle à Montpellier est trop grand. Pourtant sa masse ne choque pas, sans doute parce que les paliers successifs donnent l'impression de monter en douceur, tout au moins vu du coté Comédie ou de l'Esplanade. La dalle a sa base, caractéristique des années 60-70 ne s'est pas comme ailleurs transformée en désert ou coupe-gorge. La géographie du lieu a permis d'en faire une vraie liaison entre deux centres de la vie urbaine, le cœur de ville et le Polygone puis Antigone. Cela est vrai pour le niveau à l'air libre et bien moins vrai pour le niveau -1.
J'ai eu la chance lors d'une rendez-vous professionnel de monter dans les étages supérieurs de la tour, la vue est superbe sur toute la ville. Qui pourrait mettre en œuvre l'idée de transformer une terrasse ou un appartement du Triangle haut en observatoire ?

Plus d'infos sur Wikipedia
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Science et technologie » Urbanisme
img1 fichier imgVoir 1 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 11 juillet 2007

» La Grande Motte en 1969

Grande_motte_1969.pdf
Le paris a été tenu, ce sera vraiment une nouvelle Floride. A l'heure où les plages de sable et le soleil sont des valeurs or du tourisme, où les rivages méditerranéens d'Espagne, de Yougoslavie, de Grèce attirent une mer de touristes européens, la France possédait dans une des régions les plus richement ensoleillées d'Europe, 180 kilomètres de plage de sable fin à l'abandon. Sur ce front de mer infesté de moustiques, mais dépourvu d'eau potable et de vraies routes, en douze ans, six ville de quarante à soixante mille habitants chacune vont surgir des sables.
Src. Paris Match 9 aout 1969 - n 1057

Quelques années après le début des travaux, la station languedocienne de la Grande Motte faisait parler d'elle. A la lecture de l'article de Paris Match, on retrouve l'utopie un peu idiote des cette époque : on parle de ruches, de nouvel habitat. L'architecte Balladur (cousin de l'ancien premier ministre) faisait passer ses barres de béton pour des "ruches" ou des "dunes". On croyait entendre qu'une nouvelle ére de l'urbanisme s'ouvrait alors. Il y a des bonnes idées dans les plans de la Grande Motte, mais les immeubles sont toujours des immeubles défigurant le bord de mer et les étangs.

Et aussi La Grande Motte sur Wikipédia.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Science et technologie » Urbanisme
img1 fichier imgVoir 1 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 05 juillet 2007

» Toulouse, métro B

»
Nous avons découvert la ligne B du métro de Toulouse le jour de son inauguration. Samedi 30 juin, c'était le premier jour d'ouverture au public de la deuxième ligne du métro de Toulouse. Après des années de travaux, les habitants la ville rose peuvent enfin prendre possession de leur nouveau domaine souterrain.
L'impression dominante est que rien n'a changé, sauf bien sur et ce n'est pas rien, que la ville est bien mieux desservie par son métro. Les équipements sont les même, les rames sont à quelque sièges près les mêmes, toujours étroites, les couloirs et les stations ont conservé le schéma de la ligne A. Nous avons testé un parcours entre les 2 métros avec une poussette avec le petit neveu. Il faut être prudent et prévoir bien plus de temps pour arriver sur les quais, changer 2 ou 3 fois d'ascenseur dans chaque station, parcourir entre deux ascenseurs des longueurs de couloir. Le métro de Toulouse semble mal pensé lorsqu'on le parcours avec une poussette ou que l'on soit handicapé. Toutefois, il n'y a pas de moyens plus rapide pour se rendre en ville ou changer de quartier. Attention, entre les 2 lignes, il n'existe qu'une seule station de correspondance, Jean Jaurés, sur les boulevards.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Science et technologie » Urbanisme
imgAjouter un commentaire
 

Le 23 mars 2007

» Musée de l architecture

»
C'est certainement un bonne adresse pour un passage à Paris ou encore une après-midi grise. La Cité de l'Architecture au Palais Chaillot www.citechaillot.fr
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Science et technologie » Urbanisme
imgVoir 1 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 19 janvier 2007

» Retour à Toulouse

Cite_Roguet,_Toulouse.kmz
Cité Roguet, Toulouse
Nous n'étions pas retournés à Toulouse depuis plusieurs mois. Nous avons passé 2 jours du coté de Saint Cyprien et une aprés-midi autour du Capitole.
J'ai trouvé la ville grise et sale. Sans doute les nuages qui survolaient la belle ville rose étaient pour beaucoup dans l'aspect de la ville. Pourtant en observant les façades des immeubles j'ai vu, en particulier le long des boulevard à peine dégagés des chantiers du métro B, que les bâtiments étaient tristes et peu entretenus. Le bas des immeuble est trop souvent abimé par la devanture délabrée d'une boutique ou d'un restaurant parti depuis longtemps. Les trottoirs partout sur notre parcours dans le coeur de la ville étaient trop étroits pour laisser la place à la voiture, toujours reine de l'espace à Toulouse.
C'est comme si la prise de conscience du nouveau millénaire qui consiste à rendre l'espace aux gens et à écarter les véhicules polluants n'avait pas atteint Toulouse. C'est vraiment dommage de voir le centre ville tellement encombré et bruyant. Le métro A ou mini métro, sans doute sous-dimensionné depuis sa mise en service, recevra à partir du mois de juin 2007 les renforts du métro B encore en gestation sous terre. J'espère que les quais seront longs et les rames larges, enfin adaptés à la réalité des transports publics d'une ville de la taille de Toulouse. Un tramway à Toulouse aurait permis de rendre les rues et les avenues aux piétons, d'embellir l'espace en surface et rendre l'air plus respirable. Le métro en sous sol laisse toute la place aux pots d'échappement. Cela ressemble un entêtement de vieux conservateur.
Du coté de Saint Cyprien, quartier ancien mais séparée de la ville noble et bourgeoise par la Garonne, les coups portés au visage de la belle Toulouse sont plus visibles. Le quartier s'est développé fortement dans les années de l'horreur architecturale, dans les années ou on construisait ces unités d'habitation calculées et ignobles. Saint Cyprien été le terrain de jeu des architectes-urbanistes sans émotion. De terribles et hideuses barres sont plantées au hasard et déchirent ce qui était autrefois des ruelles du faubourg. On voit encore, écrasées par la silhouette des monstres froids les villas bâties dans des proportions humaines, il y a plus de 50 ans. Certaines sont même décorées, ornées de détails comptablement inutiles et qui donnent toute leur âme à ces vielles maisons de famille. Et puis on a construit en oubliant que sa maison n'est pas qu'un toit mais aussi un lieu à aimer.
Toulouse mérite mieux. Les générations futures devront nettoyer pour que le rose revienne.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Science et technologie » Urbanisme
img1 fichier imgVoir 2 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 27 février 2006

» Méthane or not méthane ?

L'agglomération de Montpellier projette la construction d'une usine de méthanisation dans le quartier de Garosud (dans le sud de la ville comme le nom l'indique). Bien entendu cette décision provoque des réactions hostiles au projet. L'enquête publique se termine et l'avis de la population concernée a été demandé, des registres étaient déposés dans les mairies. Comme beaucoup de citoyen, je n'ai pas fais l'effort de lire beaucoup à ce sujet, je laisse faire les choses...
La méthanisation n'est -elle pas une valorisation de nos déchets ? Produire une énergie à partir de ce que l'on destine au néant n'est -il pas positif ?
Dans le cas ou l'on considère cette usine utile (personnellement je n'ai pas d'avis) qui en voudrait dans son quatier ?.. personne évidemment. Dans ce débat, il ne faut pas mélanger les désaccords politiques de certains et l'interêt général des habitants de l'agglo.. Les batailles inter-personnelles sont rarement en adéquation avec l'interet général.
Pour ceux de Montpellier qui s'intérressent au sujet, voici quelques sites d'infos complémentaires (pour et contre)
L'agglo de Montpellier
Un site personnel
Actu environnement
La ville de Montpellier

 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Science et technologie » Urbanisme
imgVoir 7 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 28 novembre 2005

» L'unité habitation

»
L'unité existe, la cité reste à faire
L'unité d'habitation de Nantes Rézé qui vient d'être inaugurée, montre comment 1500 personnes peuvent être logées en pleine végétation sur un espace réduit, alors q'un nombre bien inférieur d'habitants occupe les petites maisons du vieux bourg, sérrées les unes sur les autres et étalées sur une large surface soustraite au site naturel. Huit "unités" comme celle-là avaient été prévues dans le plan de reconstruction de Saint-Dié, établi en 1945 et refusé à l'hunanimité. Ce plan a pourtant été considéré aux USA comme un symbole de la renaissance française. Il est un extraordinaire exemple de planification d'avant-garde, où sont résolus, de façon originale, les grands problèmes de vie collective, d'échanges, de circulation, etc.

Extrait de l'article "Le Corbusier " du magazine Science et Vie 457 - octobre 1955
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Science et technologie » Urbanisme
imgVoir 3 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 08 novembre 2005

» La cité radieuse

»
Une cité radieuse ?
Le sujet ne ma passionne pas, je ne suis pas proche de la vie des banlieues. Je viens de la campagne et je n'ai jamais habité en périphérie de ville. Pour autant j'ai mon avis sur les "troubles" de ces derniers jours. J'ai commenté l'article de Edouard et je reprends ici les mêmes mots.
Il y a peu de chose a dire. Je ne regarde pas le journal télévisé, je sais trop le bavardage populiste diffusé par nos chaines nationales. Les gamins s'ennuient, ils crament des bagnoles, s'excitent parce que l'on parle d'eux. Il n'y pas de d'idées derrière ces "coups de sang". Comment agir ? Je ne sais pas trop moi non plus. Casser les tours prisons des années 60 et 70 serait un bon début. Apporter du travail à tous serait sans doute la meilleure des réponse, mais là....
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Science et technologie » Urbanisme
imgVoir 6 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 15 juin 2005

» La Comédie

»
J'ai trouvé par hasard cette photo de la construction du parking de la Comédie à Montpellier. D'après ceux qui ont connu Montpellier à cette époque, la photo date de 1975. Très tôt, la municipalité a décidé de chasser les voitures du coeur de la ville et des places principales pour rendre l'espace aux piétons. Depuis la fin des travaux, les voitures dorment en bas, dans les étages du parking souterrain ou bien circulent dans le tunnel creusé exactement sous la route que l'on voit à droite de la photo. Avec la mise en circulation de la premiere ligne, c'est le tranway qui longe la place en surface à cet endroit. Peut-on imaginer la Place de la Comédie en 2005 si ces travaux n'avaient jamais eu lieu ?
La qualité de la photo n'est pas extraordinaire. C'est la photo d'une photo...

Rectification >> Le tunnel a été construit 10 ans plus tard. On circulait sur la place jusqu'au milieu des années 80. Seul le fond de l'actuel tunnel, vers le lycée Joffre était alors couvert.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Science et technologie » Urbanisme
imgVoir 3 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 15 février 2005

» Les rues de Paris

»
A Paris, les balades à pied dans les rues sont des voyages dans l'histoire et l'architecture. Les trottoirs invitent à marcher pendant des kilomètres, la ville est un monument. Parce que la cité est façonnée par l'activité humaine depuis des milliers d'années, on retrouve à chaque pas la trace des hommes qui ont construit la ville et qui ont fait son histoire. Dans mon enfance, ma seule connaissance de Paris était le nom des rues, de certaines rues de Paris au travers du Monopoly. L'avenue Foch, les Champs Elysées, les rues Lecourbe ou Vaugirard sont depuis longtemps des noms familiers. Depuis quelques années maintenant, j'apprends la ville, je visite a chacune de mes venues de nouvelles rues. A la tombée du jour, le nez en l'air, les fenêtres dévoilent les appartements, les plafonds dorées des beaux quartiers ou les touts petits meublés aux murs lézardés. Avec de la chance, on aperçoit furtivement le résident passant d'une fenêtre à une autre, oubliant les regards de la rue. Pour mes futurs séjours à la capitale où je voyage le plus souvent seul, j'aimerais partager mes balades avec un compagnon de marche, qui avec moi, le nez en l'air, admirerait les belles façades parisiennes.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Science et technologie » Urbanisme
imgVoir 3 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 16 décembre 2004

» Les halles Seura seront

Un billet de Paul rappelle la suite le projet des Halles parisiennes. J'avais été très interressé par la "refonte" des halles et le site Internet dédié aux projets concurents des architectes. Aujourd'hui la décision est prise. C'est le projet de Seura qui sera mis en oeuvre pour rendre le "trou" des halles plus joli et nettoyer tout le quartier de ses nuisances, ou dysfonctionnements comme il est écrit sur les pages des projets
On ne va pas reconstruire les halles Baltard, mais on évite le projet moche de Nouvel et on parle d' un nouveau carreau des halles. Le jardin, un vrai jardin nous promet-on, rendra un peu (beaucoup ?) d'âme à l'ancien ventre de Paris défiguré dans les terribles années 70 qui ont vu tant d'horreur pousser dans nos villes.
Si la Ville, l'architecture, l'organisation sociale et la compléxité des réseaux mélés vous passionne jetez un oeil sur www.ppplog.com puis à www.projetleshalles.com

 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Science et technologie » Urbanisme
imgVoir 1 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 10 décembre 2004

» Sur la route

»
La ville de Montpellier procède en ce moment à l'enlèvement des panneaux publicitaires en ville. Un règlement communal précise la dimension des enseignes et autres panneaux publicitaires sur le territoire de la ville. Les élus verts ne sont sans doute pas pour rien dans ce texte. C'est la première fois que nous voyons concrètement l'effet d'un règlement sur la pollution visuelle.
Notre mairie poursuit en parallèle le combat contre la pollution des voitures. Petit loup vient de poster un billet sur les bouchons automobiles à Montpellier. La volonté de la mairie n'est pas d'enlever toute la circulation automobile de la ville mais de d'éloigner les voitures de l'écusson, c'est à dire de l'hyper centre ou le centre historique. Grâce à cette idée et aux actes qui vont dans ce sens (fermeture des ruelles du centre, mise en placer de bornes d'accès pour les résidents), Montpellier est une ville très agréable pour les piétons. Il y a une grande différence entre se balader dans le centre de Toulouse ou de Paris et se balader dans l'écusson à Montpellier.
Ceci va dans le bon sens à mon avis. Pourtant, la mairie devrait aussi, en coordination avec les autres collectivités locales, prendre en compte plus sérieusement les problèmes de circulation autour du centre historique et sur les axes menant en ville. C'est quand même dingue de passer d'une belle 4 voies récemment aménagée à une de route qui n'a pas été élargie depuis les années 50. Evidement, le passage d'une voie à l'autre pose problème et créé des bouchons. Le tramway et son extension en cours de construction ne règlera malheureusement pas ces questions et la voiture sera toujours nécessaire à Montpellier, sauf peut-être pour aller faire les courses grand rue Jean Moulin.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Science et technologie » Urbanisme
imgAjouter un commentaire
 

Le 25 août 2004

» Laissez parler les p'tits papiers

»
J'en ai dejà parlé, l'Histoire me passionne, en particulier l'histoire des villes. Cet intérêt est né pendant les cours d'histoire-géo des classes de 6eme et 5eme, il y a donc longtemps, grâce à Monsieur Nouguier, lui même professeur passionné et captivant.
Mes surfs sur Internet m'apportent quelques fois de bonnes surprises, des découvertes excitantes. J'ai trouvé hier les cartes de Toulouse et Montpellier de 1914. Je suis en train d'écrire ces mots et j'entends déjà des soupirs, mais qu'est ce qu'il y a d'excitant dans ces vieux papiers ? Je ne pourrai pas vous convertir à ma passion et je ne saurai pas même vous expliquer pourquoi j'aime lire des vieux plans, observer des vieilles photos ou lire des descriptions de lieux d'une époque disparue.
Tiens, j'aimerais faire des études d'histoire, devenir historien et raconter le passé avec talent (?) pour aider à comprendre notre présent. J'aimerais aussi voyager dans le temps. Attention, il s'agirait de séjours courts, il n'est pas question de nostalgie du passé. Mais ce rêve, c'est le plus extraordinaire.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Science et technologie » Urbanisme
imgVoir 5 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 04 août 2004

» Mission Racine

»
Ca y est, j'ai retrouvé ce nom que je cherchais dans les creux de ma tête depuis un moment. Racine, la mission Racine. C'est à cette bande de gens des années 60, missionnées par De Gaulle à qui l'on doit nos merveilleuses cités de béton du littoral languedocien. Le Cap d'Agde est né en 1969. Nous avons le même âge, pourtant, je considère que je vieilli mieux que cette station. La Grande Motte est son aînée. Je sais que vous êtes nombreux à trouver la Grande Motte moche, voire hypra moche comme Matoo. Pourtant je n'arrive pas à détester cette ville. C?est sans doute parce que j?ai passé, comme beaucoup de Vauclusiens dans les dernières années la décennie 70, de douces vacances dans la maison de vacances de mon oncle au « village du soleil » ; à 100 mètres de la plage. A cette époque, la vision de la grande pyramide quand on arrivait de la route d'Avignon en juillet pour les vacances nous excitait beaucoup, ma cousine et moi. Si je ne déteste pas la Grande Motte, c?est peut être aussi parce que, devenu grand, l?urbanisme me passionne et que la récente histoire de la station est digne d'intérêt. Je comprends que l?aime pas les pyramides en béton de cette ville de bord de mer qui a su accueillir un congrès du FN et dont on sent dans la population qui y vit à l?année un relent de vieille France qui sent pas bon. Au bout du compte, après 40 ans de service, on devrait laisser le sable envahir à nouveau la Grande Motte et la faire redevenir comme on la connaissait à l?époque de la carte de Cassini, une grande dune de sable fréquentée par les moustiques et difficilement accessible.

voir http://www.gsd.harvard.edu/people/faculty/picon/grandemotte.html
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Science et technologie » Urbanisme
imgVoir 2 commentaires imgAjouter un commentaire