Oblog version 2.7
 
rechercher dans les articles

Sections

Tous les articles
Rubrique à brac [100]
Culture [100]
    » Culture générale [3]
    » Culture gay [28]
    » Ciné et télé [46]
    » Lectures [1]
    » Musique [9]
Gay [89]
    » Illustrations [37]
    » Evènements [14]
    » Sexualité [24]
Science et technologie [100]
    » Urbanisme [16]
    » Internet en général [18]
    » Blogs [33]
    » Google earth [24]
    » Informatique [3]
Sorties [94]
    » Montpellier [37]
    » France [22]
    » Etranger [30]
Opinions [91]
    » Politique [19]
    » Spiritualités [13]
    » Société [58]
Introspection [68]
 





-
Vous avez sélectionné les articles de la section Ciné et télé
Supprimer cette sélection »

Archive

Ce blog, rédigé de juillet 2004 à février 2014 n'est plus mis à jour. Il constitue aujourd'hui le journal de bord d'une période passée de 10 ans.

Le 07 avril 2013

» Real Humans Arte, le meilleure de la Télé

»
Cette nouvelle série diffusée sur Arte en Avril 2013 est une bonne surprise. Le traitement de cette histoire de robots au milieu de humains qui pourrait sembler déjà vue est bon, au moins pour les deux premiers épisodes. Encore plus surprenant que la série elle-même, le site internet dédié hubotmarket.arte.tv est un peu dingo. J'ai déniché le robot Hubot dont nous rêvons. tous : Karl
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgAjouter un commentaire
 

Le 12 août 2010

» Mine vaganti

»
Quel excellent film et quels beaux acteurs, en particulier Carmine Recano dans le role de Marco !

Synopsis Allo Ciné :
Grande réunion chez les Cantone, illustre famille de Lecce dans les Pouilles, propriétaire d'une célèbre fabrique de pâtes.
Tommaso, le benjamin, veut profiter du dîner pour révéler à tous son homosexualité.
Mais alors qu'il s'apprête à prendre la parole, Antonio, son frère aîné, promis à la tête de l'usine, le précède pour faire… la même révélation.
Scandale général, malaise du père qui chasse le fils indigne.
Tous les espoirs se portent alors sur Tommaso pour reprendre l'affaire familiale et perpétuer le nom des Cantone.
Tommaso a d'autres plans, mais comment peut-il à présent dire la vérité à sa famille ? C'est alors que ses amis romains débarquent pour une visite surprise dans les Pouilles.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgVoir 1 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 18 mai 2009

» Do Começo ao Fim



 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgVoir 1 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 31 décembre 2008

» Le joli torse du Spirit

»
Il y a un instant qui attire l'attention dans la bande annonce du film The Spirit. Cet instant où l'on découvre le torse du héros. Cette vision est peut-être un pretexte suffisant pour aller voir ce film dans le reste de l'annonce ne donne pas vraiment envie.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgAjouter un commentaire
 

Le 05 mai 2008

» Les cerveaux

Encore un excellent article lu sur Internet.
il reflète tout à fait mon avis sur la télé, les journaux télévisés et notre façon des les regarder (ou de ne pas les regarder). A lire donc !
Les singes de la sagesse
Bravo à son auteur !

 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgVoir 1 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 23 janvier 2008

» Heath Ledger

»
Heath Ledger est décédé hier à New-York. Il était Ennis Del Mar dans le merveilleux Brokebach Mountain. Ciao Heath Ledger !
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgVoir 1 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 25 septembre 2007

» 7L la télé locale de Montpellier

»
Voilà notre nouvelle chaine de télévision locale. J'ai découvert le canal 800 de le TNT hier soir, à l'heure tardive des rediffusion des infos. Le groupe NRJ, propriétaire de 7L Tv Montpellier, semble avoir mis des moyens conséquents en technique et en personnel pour ce canal local. Les quelques instants pendant lesquels j'ai regardé et ecouté les émissions me laissent penser que feu le journal M6 de Montpellier sera bien remplacé. Il y a de vrais journalistes (ou animateurs) sur un plateau, avec des invités d'ici que l'on connait de la vraie vie et des reportages dans la ville et les environs. J'ai même aperçu un journaliste-animateur bien fait de sa personne et souriant. Que pouvons-nous demander de plus ?
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgAjouter un commentaire
 

Le 16 septembre 2007

» 3 petits cochons

»
www.les3ptitscochons.com
C'est l'histoire de 3 frères réunis autour du lit d'hôpital de leur mère. Malgré ce prétexte un peu noir, Trois petits cochons est une comédie joyeuse. Le film accompagne les discussions des deux plus jeunes frères autour de leur couple et leur infidélité. On avance dans les détails que l'ainé réprouve, assuré de son statut (d'apparence) de mari fidèle et aimant. Nous avons vu le film au cinéma du parc olympique de Montréal. Le film n'est pas encore sorti en France, si sa distribution est assurée allez le voir !
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgAjouter un commentaire
 

Le 23 juin 2007

» Qu'est ce qu'il y a à la télé ce soir ?

tv_1969_02_28.jpg
TV fev 1969
Les émissions de la première chaine de télévision, pour la journée du 28 février 1969. C'était la grande époque de l'eurovision du Mondovision (ou propagande américaine). Ce jour là deux évènements étaient diffusés à la télé française : l'arrivée du Président Nixon à la maison blanche, 37eme président des USA et la mission Apollo 9 "Voici une des dernières étapes du programme Apollo, qui doit aboutir au débarquement sur la Lune. Les lieutenants-colonels James Mac Divitt et David Scott, et le civil Russel Schweickart vont tourner, pendant 6 à 10 jours, autour de la Terre, afin d'essayer le fonctionnement du module lunaire qui permettra à la prochaine expédition d'alunir. Au cours des différents reportages, des vues de l'intérieur de la capsule, du module et de la marche dans l'espace seront diffusées." Propagande ou pas, c'était sans doute passionnant de suivre ces aventures à l'époque.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
img1 fichier imgVoir 2 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 18 avril 2007

» Mémoire du cinéma

 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgAjouter un commentaire
 

Le 17 mars 2007

» Gallactica

»
Jamie Bamber, Capitaine Apollo
Il y avait un feuilleton du même nom à la télé au tout début des années 80. Gallactica Battlestar est une adaptation de la version orginale. Cette série n'est pas diffusée en France. Seul le pilote de 3 heures a été vu sur la 6 en 2005. J'aime beaucoup les films et les séries d'aventures dans l'espace. Gallactica est très réussie. Le réalisateur a su donner une vision "réaliste" de la vie a bord d'un Battlestar, très inspirée de la vraie vie à bord d'un porte-avion de la marine américaine. Les scènes de batailles sidérales sont elles aussi très réussies. Le ballet des Vipers au milieu des étoiles, les mouvements de caméras autour d'eux et le silence de leur vol, des tirs et des explosions dans le vide de l'espace sont audacieux mais tout fait magiques.
Au-delà des images, les personnages eux aussi sont plutôt réalistes. Si l'on (Cylon ?) retrouve dans l'histoire les bons et les méchants, il y a dans la descriptions des hommes et des femmes de la série une subtilité que l'on ne trouve à peu près jamais dans le genre.
Enfin, le héros guerrier de Gallactica, interprété par l'anglais Jamie Bamber, est très agréable à regarder. Il est très sexy dans son uniforme et musclé comme il faut sous son T-shirt militaire.
Pour en savoir plus sur la série www.battlestargalactica-online.com
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgVoir 3 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 24 février 2007

» La Môme

»
TFM Distribution
La Môme ou la vie d'Edith Piaf illustrée en 2 heures selon Olivier Dahan. J'ai découvert et aimé Piaf alors que j'avais 15 ans, dans la voiture de la mère d'un ami. Elle écoutait "Les amants d'un jour" sur un magnétophone à piles posé près d'elle sur le siège passager.
Moi, j'essuie les verres au fond du café. J'ai bien trop à faire pour pouvoir rêver...

Nos amis nous ont accompagnés voir le film en trainant les pieds. Pourtant eux aussi sont ressortis émus de la projection. Je pardonne le parti pris du réalisateur d'accentuer le coté sombre de la vie d'Edith, d'oublier de montrer les temps de bonheur qu'elle a aussi dû connaître. L'émotion qui passe - j'ai beaucoup pleuré ! - réussi aussi à faire oublier l'épisode trop long du match de Cerdan ou la longue enfance de Piaf.
La qualité du film vient donc d'abord des acteurs et de la justesse de leur interprétation. Marion Cottilard est incroyable transformée en Piaf débutante, en Piaf au sommet ou en Piaf brisée. Même Depardieu réussi à ne pas trop en faire, Catherine Allégret, Jean-Paul Rouve, Pascal Greggory, Emmanuelle Seigner et les autres sont excellents.
Le talent unique de Piaf et visible au travers des doublages parfaits Marion Cottilard. Cerdan est montré comme le seul amour de Piaf. Montant est oublié ou tout juste évoqué. La Môme est un bon film qui mérite son succès.
Olivier Dahan a aussi réalisé Les rivières Pourpres II, film que j'avais détesté.


 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgVoir 2 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 29 novembre 2006

» Relooking extrême

»
src. teva
Avez-vous déjà vu l'émission "Relooking de l'extrême" diffusée sur la chaine Téva ? Je me suis surpris à suivre 2 épisodes à la suite. Je suis resté collé à mon fauteuil, incrédule devant ces personnages pathétiques. L'idée est simple : des candidats retenus vont subir une transformation physique dans le but de cacher leurs défauts, petits ou grands. La production télé semble prendre en charge tous les frais : Des opérations de chirurgie esthétique, réalisées par des chirurgiens stars de Los Angeles jusqu'au logement des patients dans une très belle villa hollywoodienne. A grands éclats de sentiments, de larmes, de "Woua" et de "Oh my God", les rellokés, leur amis et les équipes médicales s'extasient des merveilleux changements opérés par la magie du bistouri et "avale graisse".
Tout est affaire de décor. L'apparence semble résoudre tous les soucis, le criminel aux dents tordues devient un gendre parfait, la mère ressemble à sa fille, tous sont heureux parce qu'il sont beaux, parce que leur placage dentaire brille -beaucoup trop-. C'est tellement simple le bonheur. C'est naïf et superficiel, excessif et énervant et pour l'heure trop stupide pour arriver en France.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgVoir 2 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 18 novembre 2006

» Ne le dis à personne

»
src. Europacorp
C'est un film noir, éclaircir heureusement par une fin plutôt heureuse. C'est l'histoire d'une machination autour du meurtre du fils d'un notable de province. La promotion du film s'est largement fait l'écho du scénario issu du livre du même titre. L'intrigue est bien portée et surtout admirablement jouée par le meilleur des comédiens français du moment. Comment un jeune réalisateur comme Guillaume Canet a pu s'entourer d'autant de prestigieux acteurs ? Ce superbe casting sur une histoire palpitante permet de faire de "Ne le dis à personne" un excellent film. Tous ceux qui ont vu le film avant moi m'avaient dis sa qualité, je rejoins leur avis. François Cluzet est Alexandre et le personnage principal, Nathalie Baye que j'adore dans ces derniers films tient ici un (relativement) petit rôle mais fait briller son personnage par son jeu.
Guillaume Canet est un brillant jeune réalisateur. Il est aussi très mignon, même lorsqu"il garde pour lui le modeste rôle d'un personnage détestable dans son propre film. On retrouve aussi André Dussollier, Kristin Scott Thomas, Jean Rochefort, François Berléand, .. Bref, la plupart des meilleurs acteurs du cinéma français.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgAjouter un commentaire
 

Le 12 novembre 2006

» Prête-moi ta main

»
Le deuxième film vu cette semaine c'est "Prête-moi ta main" avec Alain Chabat et Charlotte Gainsbourg pour les rôles principaux. Je m'attendais à une comédie sympathique et sans prétention, c'est un film très réussi, grâce en particulier au talent des acteurs. Charlotte est géniale, adorable même quand elle joue à la méchante belle fille. Les dialogues et les situations sont dignes du meilleur des Nuls. On se souviendra des extraordinaires répliques comme une d'Alain Chabat "Elle [Emma] chierait sur la table que [ma mère] dirait encore, Oh ! Elle a bien mangé". Comme souvent dans les bonnes comédies, il y a des scènes chargées d'émotion, ici autour du personnage de Sandro, qui nous font passé du rire aux larmes. Prête-moi ta main est le film à voir du moment, si vous trouvez des sièges libres dans la salle !
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgVoir 1 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 28 octobre 2006

» Les arpents verts

Le générique de la série télé
Lire aussi l'article du 20 janvier 2006.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgVoir 2 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 28 septembre 2006

» Brokeback Mountain, toujours

La bande annonce de Brockeback Mountain, comme un aperçu de la puissance émotionnelle du film.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgVoir 5 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 22 septembre 2006

» Où es-tu Jesse ?

»
Jesse Metcalfe
La saison 2 des Desperates Housewives a perdu quelque chose par rapport à la saison précedente. Est-ce que l'impertinence des filles s'est diluée dans Wisteria Lane ? Leurs péripéties ont-elles moins de relief parce que nous attendons des rebondissements qui ne viennent pas ? La famille Applewhite ne parvient pas redonner aux premiers épisodes de cette nouvelle saison toute la saveur passée.
Mais la raison principale des couleurs fanées des Desperates n'est-elle pas la disparition du beau John ?

Plein d'infos sur la série ici
http://desperate.housewives.free.fr
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgVoir 3 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 16 septembre 2006

» Araignée sexy

»
src : sony pictures
La bande annonce de Spiderman 3 donne envie d'aller au cinéma. Entre les images de synthèse et les plans arrangés, les cuisses et les muscles du super héros sont alléchantes.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgAjouter un commentaire
 

Le 13 avril 2006

» Brockeback Mountain en DVD

»
J'ai commandé le DVD de Brockeback Mountain aux Etats-Unis. Je n'ai pas voulu attendre la sortie du film en France. Un DVD livré à moins de 25 euros, c'est très raisonnable. Le film est en version anglaise et française, alors pourquoi attendre le mois de juillet pour sa mise en vente ici ? Brokeback Mountain est un des très rares film que nous avons acheté. Il mérite plus que les autres sa place dans notre vidéothèque très sélective.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgVoir 3 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 06 mars 2006

» Brockeback est un "Eye-opener"

»
Ang Lee
Les Oscars ont récompensé Brokeback mountain.
Meilleur réalisateur Achievement in directing (Ang Lee)
Meilleur musique Achievement in music written Gustavo Santaolalla
Meilleure adaptation Adapted screenplay Larry McMurtry & Diana Ossana.
A propos de cet Oscar pour l'adapation, il est bien mérité parce qu'il y a eu du travail pour arriver à un tel film à partir d'une nouvelle aussi morne.
J'attendais mieux, par exemple Jake Gyllenhaal pour le meilleur acteur et bien sûr l'Oscar du meilleur film, mais c'est un très beau palmarès.
On parlait de collision en octobre
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgAjouter un commentaire
 

Le 05 mars 2006

» Les oscars pour Brockeback, c'est cette nuit

»
© Pathé Distribution
Cette nuit à 2 heure débutera le cérémonie des Oscars à Los Angeles. J'ai demandé à une amie de m'enregistrer la retransmission sur Canal. Je regrette de ne pas voir en direct cet évènement. Cette année, les Oscars m'interressent particulièrement parce que le film Brockeback mountain est nommé dans plusieurs catégories. Le succès que ce film remporte déjà est très important, sa portée sociale est forte. Si le le film est un succès à la remise de récompenses de cette nuit, son impact sera encore multiplié. Ce serait un progrès pour le recul de l'homophobie partout où le film est distribué. Le succès du film contribuera aussi a effacer les clichés maintenant veillis sur les homos. Le résultat des Oscars nous concerne. Le film Collision est le candidat qui pourrait enlever 1 ou 2 des plus prestigieux titres à Brockeback mountain. Collision est un très bon film. Alors, qui va l'emporter entre le combat des minorités raciales et le combat des gays ? Un bon vent frais vient de Hollywood. Son souffle éloigne un peu la mauvaise odeur de la présidence et des dirigeants actuels de l'Amérique.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgAjouter un commentaire
 

Le 20 février 2006

» Brokeback mountain fait sa promotion

Je viens de terminer la lecture de la nouvelle de Annie Proulx rééditéée après la sortie du film Brokeback Mountain. La nouvelle éponyme de Annie Proulx est sans style, mais les images de film reviennent précisement à la lecture, fidélité du scénario au bouquin oblige et donnent la puissance à l'histoire que l'écriture d'apporte pas.
J'ai vu dans les rues de Paris et de Montpellier aujourd'hui la deuxième vague d'affiches de promotion du film. Les 8 nominations aux oscars, comme un avant prix précédant un couronnement attendu le 5 mars à Hollywood, et le succès du film dans les salles depuis sa récente sortie permettent de trouver du budget pour relancer la publicité autour du film. Quand on pense que certains religieux aux US pensaient que la confidentialité de la distribution du film suffiraient à l'oublier très vite. Je suis très heureux du succès de Brokeback mountain parce que c'est une oeuvre magistrale, mais aussi parce que c'est un film d'auteur, sans énorme budget, sans grande star, sans le support financier et de notoriété d'une major hollywoodienne et que le public seul fait le succès qu'il connait. Des infos sur le livre, le film d'Ang Lee et les oscars ici.

 
 

Le 10 février 2006

» BBM la deuxième fois, c'est fort encore

»
© Pathé Distribution
Nous avons revu Brokeback mountain en VO hier, avec une amie à Jeff. Je passe sur l'inconfort de la salle au centre ville. Je pensais que l'émotion serait moins forte, 10 jours après notre première séance. Je me suis encore laissé emporté par le film, le jeux exceptionnel des acteurs et l'histoire des personnage qui vous prend toujours aux tripes et vous hante pour des jours.
Ce matin Mario commente à propos du film, chez lui au Québec certaines villes ont interdit la diffusion en salle. Je suis à la fois blessé de voir que la belle province est dans la brume à propos de la vrai nature du film et entretient cette sourde homophobie dénoncée dans le western.
Il semble donc que le film n'est nullement été interdit dans aucune ville au Québec. Ouf ! (commentaire de Phil Bergovitch)
Pouvons-nous imaginer ici en France que certaines mairies ferment la diffusion de Brockeback Mountain ? Ca me donne des frissons et je prends conscience (encore) que j'ai de la chance de vivre ici et maintenant. Cela n'est à ma connaissance pas arrivé, dans le cas contraire je n'en serais pas fier. Sur Wikipédia, les règles de censure du cinéma en France.
Je suis bavard sur Brokeback Mountain, les autres articles sont ici , et encore .
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgVoir 7 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 31 janvier 2006

» Le joli gars de la pub

»
Jay Delachance est un joli minet bien assuré. Je ne suis pas un publivore, plutot publiphobe bien souvent, sauf dans le cas de films comme celui pour Axa qui est diffusé en ce moment à la télévision. D'après la maison d'assurances internationale, Jay est le premier représentant de la famille Delachance. D'autres films sont à venir sur les autres membres. Verrons-nous le père, la mère et la soeur de Jay ? Je préfèrerais voir un frère de Jay.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgVoir 2 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 26 janvier 2006

» Brokeback mountain, finalement

»
© Pathé Distribution
Ne lisez que si vous avez vu le film
Nous étions donc hier soir au cinéma pour voir Brokeback montain. Nous ne sommes pas encore vraiment sortis du film tellement le choc est fort. Il faut du temps pour se remettre de l'émotion. Ce film est une très belle oeuvre, un des meilleurs film que nous n'ayons vu depuis longtemps. J?ai la larme facile et j'ai bien sûr beaucoup pleuré. C'est un coup de poing dans l'âme. Le rythme est lent, suivant le pas des chevaux. La réalisation toute en finesse et subtilités agit puissamment sur la force des sentiments qui petit à petit, au long des scènes, vous transporte.
Brokeback c?est un joli coin de montagne dans le Wyoming, l?endroit ou Ennis et Jacq vont se rencontrer pour garder les moutons et éloigner leurs prédateurs durant l?été 1963. Les garçons vont se parler un peu, se rapprocher avec pudeur et tomber amoureux fous au cours de premières semaines. Ils poursuivent leur vie contraints par les normes religieuses et hétéros. Le film montre 20 ans de la vie de Ennis et Jacq, une vie dans laquelle leur amour est interdit. Seules leurs escapades clandestines à Brokeback les rapprochent pour quelques jours. Chaque séparation est un déchirement, un nouveau deuil à chaque fois. L?éloignement physique est insupportable, le « tu me manques » prononcé par Jack dans la scène explosive nous brise le c?ur. (J?étais effondré depuis ce moment jusqu?à la fin)

Brokeback est loin des clichés, un cow-boy qui pleure est rarement jamais montré au cinéma. C?est la violence du rejet de ce qui est différent ou hors norme, la peur de l?inconnu qui est montré dans Brokeback.

Des vies ratées, des garçons brillants mais seuls qui ont eu la chance de se croiser et le malheur de naître trop tôt dans une Amérique archaïque et violente (comme la France pouvait l?être aussi au même moment). Quand on est un couple de garçons comme nous, où notre relation est presque évidente, acceptée et douce, Brokeback est un témoignage extraordinaire de la condition des « nôtres » il y a quelques années seulement. Si nous avions eu 20 ans au début des années 60, notre vie aurait certainement été contrariée ici aussi, en France. J?ai lu sur des blogs américains dont Sale Bête des doutes sur le succès que pourrait avoir Brokeback en Europe. Les amis américains se demandent si nous pourrons accrocher sur ces personnages tellement liés aux images de cow-boys dont ils sont nourris depuis qu?ils sont enfants. La réponse est évidemment oui. On accroche parce que nous sommes nous aussi imprégnés de far west depuis tout petits, parce que les personnages sont tout à fait crédibles. Que l?on soit gay ou pas, la même émotion nous envahi. Les campagnes de France dans les années 60 n?étaient pas si différentes des montagnes américaines. Les cow-boys comme nos fermiers étaient de « vrais » hommes. Ils ne pleuraient pas, regardaient le foot à la télé, les tafiolles ne pouvaient pas exister non plus. Je parle au passé en sachant qu?il y a aujourd?hui beaucoup de lieux qui échappent à l?évolution des mentalités. Il ne fait toujours pas bon être gay dans certaines banlieues, tout comme (mais avec moins de violence sans doute), il valait mieux pour moi aller vivre à Montpellier que rester dans le Vaucluse demeuré plouc. C?était il y a 10 ans.
Je ne suis pas en train de dire que l?on s?identifie aux personnages. Leur environnement n?est pas celui que l?on a connu, leur époque non plus. Sans exemple pendant l?adolescence, on a pourtant vécu les mêmes sueurs devant les garçons que l?on osait pas regarder. On comprend la brutalité des premiers contacts entre les 2 cow-boys. Des rapports de tendresse demandent des sentiments paisibles que l?on a pas quand on vit dans l?angoisse de la différence, quand on ne comprend pas ses propres attirances. Nous sommes nés dans les années où l?histoire du film se termine. Il y a eu des révolutions. Nos aînés par leurs combats et l?affirmation courageux de leur mode de vie nous ont permis de vivre confortablement aujourd?hui. Je rends hommage à nos aînés.

L?émotion du film est encore en moi, 24 heures après la séance. Je suis très heureux du succès du film, aux US et en Europe au moins. Brokeback mérite un succès du public comme les récompenses de festivals. Brokeback contribue à rendre ses spectateurs plus intelligents. Allez vite voir Brokeback mountain !

Sur davecullen.com, le script de la plus belle scène du film (en anglais)
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgVoir 15 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 23 janvier 2006

» Mercredi Brokeback Mountain

»
© Pathé Distribution
J'ai le sentiment que sera un très bon moment de cinéma. Il ya déjà d'excellentes critiques américaines et des rumeurs de récompense(s) aux Oscars à Hollywood. Un film peut être excellent sans remporter de prix dans les festivals. Pour Brokeback, un affichage sur la grande scène de Hollywwod permet de faire parler autour du thème du film et par là même de lutter contre l'homophobie et les autres intolérances. Ce film contribue déjà à aider l'évolution des esprits, la modernité des moeurs et le respect de chacun. Il parait que même dans le middle west les salles sont pleines et les spectateurs émus. J'aime les films qui rendent intelligents ! J'avais adoré aussi, dans un autre genre et un tout autre budget le téléfilm "juste une question d'amour" qui sur le même thème était une véritable réussite.
Nous irons mercredi voir LE western du siècle Qui l'a vu ? Quel est votre avis ?
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgVoir 3 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 22 janvier 2006

» Thunderbirds

»
Quand j'étais petit, je n'étais pas grand, et je regardais à la télé "Les sentinelles de l'air". Les plus jeunes ne connaissent peut être pas, mais pour ceux de ma génération et ceux un peu plus agés aussi, les Thunderbirds ou Les sentinelles de l'air leur parlent. Dans les années soixante-dix, à l'époque de leur diffusion à la télé française, nous étions de nombreux garçons à rêver d'aller voler avec les pilotes de la base secrète des sentinelles. J'ai le souvenir que les épisodes étaient rares et donc très attendus. Encore aujourd'hui, je suis étonné par la qualité des animations. L'imagerie de synhèse a remplacé les animations mécaniques, mais quand je vosi les marionnettes évoluer dans les décors miniatures ou piloter les vaisseaux spaciaux, je me dis que l'on a pas fait mieux depuis 1964.
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgVoir 3 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 20 janvier 2006

» Les arpents verts

»
C'est une série oubliée. Depuis que j'ai vu Les arpents verts à la télé, il y a plus de 20 ans maintenant, je n'ai jamais revu un épisode de cette série. J'adorais les aventures un peu dingues du couple de New-Yorkais parti vivre et travailler dans une ferme loin de la ville. Toutes les petites histoires reposent sur le conflit paisible de l'époux volontaire pour la vie rude et de l'épouse qui désespère de retourner habiter son penthouse à Manhattan. On oppose dès l'excellent générique l'air frais à Time square, les corvées aux boutiques. Les acteurs s'amusaient certainement bien dans leur décor campagnard. J'ai conservé le souvenir de la bonne humeur qui se dégagait de chaque épisode. Eva Gabor, soeur de la plus célèbre Zaza Gabor interprète Lisa la citadine. La campagne lui fait horreur. Elle conserve malgré tout le style de vie new-yorkais à ploucville, d'où un tas de situations marrantes et décalées. Eddie Albert est Oliver, toujours optimiste face aux déconvenues de sa nouvelle vie. Les arpents verts est une série que Pink TV devrait proposer. Il y a tous les ingrédients pour plaire aux garçons sensibles.
Le site de référence sur la série : www.maggiore.net/greenacres/
 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgVoir 4 commentaires imgAjouter un commentaire
 

Le 05 janvier 2006

» Le bazar du Kong

Ca y est, nous avons vu King Kong. Des 4, j'étais le plus enthousiaste pour ce film. A la sortie de le séance, c'est moi qui ai le moins aimé. Pour faire un résumé un peu brutal, King Kong version 2006 est une grosse daube de synthèse. A mon sens on aurait pu conserver les premières 45 minutes et les 40 dernières. C'est à dire que toutes les scènes de l'île au grand singe sont inutiles. Elle ne sont qu'un grand déballage d'effets spéciaux. A trop vouloir en faire, l'histoire est diluée dans un brouillard visuel, un méli-mélo anachronique et ridicule. Pour modérer mon avis, j'ai beaucoup aimé la fin, fidèle à mes souvenirs du King Kong noir et blanc. Les scènes à New-York sont stupéfiantes et le géant Empire State Building vole presque la vedette au grand gorille. Au fait, il devait avoir un gros bazar le Kong.

 
img Article mis en ligne par Olivier, classé dans Culture » Ciné et télé
imgVoir 6 commentaires imgAjouter un commentaire